• organisation

    Ateliers - organisation

    Une (ma) façon de fonctionner en atelier en élémentaire

    (partie de journée, ou à la journée)

    A - Organisation d'ateliers traditionnels sur une partie de journée  

    ici

     

     

    Ateliers - organisation

    B - Organisation d'ateliers individuels sur presque toute la journée

    C'est une autre étape !Je me suis lancée sur ce type de pédagogie

    sur cette fin d'année de CP 2014-2015 et ai définitivement basculé sur ce fonctionnement  cette année 2015-2016.

    Un joli croisement (j'espère!) du meilleur de chaque pédagogie :

    prenez un peu

    de péda d'autonomie, de contrat , quelques idées Montessori , des 5 au quotidien avec les intelligences multiples, de Singapour ...et de Nurvero !!

    Ateliers - organisation

    Des interrogations ?

    Première interrogation ? Vais-je m'en sortir ?

     

    Bon, ok, c'est un boulot énorme de préparation, mais il dure dans le temps !!

    Et puis, il peut être envisageable de le faire petit à petit !

    Évidemment, si vous prenez des activités du net,

    ça prend moins de temps que de tout créer soit même !!.....tongue

    (c'est mon côté (auto -censure...) qui  me fait tout créer pour que ce soit tout beau tout neuf et perso !!)

    Il faut donc prévoir une masse importante d'activités adaptées,

    constructives, cohérentes avec le programme et la programmation.

    Quitte à ne pas faire les choses à moitié, il faut plus d'ateliers que d'élèves ...

    Un découpage minimal de ces ateliers, par période, s'impose,

     ainsi qu'une programmation claire.

    Là, de nombreux blogs regorgent de ressources pour aider

    sur la forme et le contenu, je listerai mes ateliers en exemple.

    Et  en effet, ça fonctionne.

    J'ai parfois triché (pas toujours individuels !)!

    Atelier écoute : 4 places, ateliers calculs par deux, et de nombreux individuels.

    Il ne faut pas non plus oublié le coopératif et l'esprit de classe !

    Mais rassurez-vous, ils y pensent pour nous !

     

     

    Ateliers - organisation

     Côté gestion physique du matériel

    Quitte à faire les choses, je voulais vraiment proposer les ateliers "façon Montessori", à savoir sur plateaux ... (vive la Foire-Fouille !!)

    1 atelier = 1 plateau

    J'ai repeint une vieille étagère basse de l'école.

    Ateliers - organisation

    Ateliers - organisation

    Le rangement n'est pas au hasard :

    les différentes étagères de la classe, tout comme les affichages,

    sont par notions (intelligences multiples : logico/mathématiques ....)

    Côté apprentissages ?

    Le contrat de la journée est inscrit au tableau

    (1 feuille d'exercices de lecture, 1 feuille de math, 1 feuille d'écriture,

    les spécificités de la journée comme musique, EPS, bibliothèque ...)

    L'enfant gère son temps pour naviguer sur les ateliers et remplir ce contrat imposé.

    Côté enseignant

    Je peux  ainsi naviguer, aider, et je/ils coche(nt) sur un tableau

    lorsque l'une des conditions du contrat ou des ateliers ciblés à faire dans la semaine.

    On fait le point des avancées du contrat avant chaque sortie

    (récrés, midi) . ça permet d'identifier un enfant qui ne jouerait pas le jeu ... 

    (genre navigation en eaux troubles sans avoir vraiment fait d'ateliers ...) 

    Le rôle de l'enseignant est donc de réguler,

    accompagner, aider, soutenir, valoriser, valider.

    il n'encadre pas spécifiquement un atelier dirigé;

    même s'il reste possible de profiter

    de la mise en place pour un petit groupe de besoin,

    ou à l'inverse proposer un nouvel atelier aux plus performants ! 

    Deuxième interrogation ? Contrats remplis ?

    Pour le contrat, c'est impressionnant comme chacun se prend en charge,

    de très bonnes surprises d'enfants qui ne faisaient plus grand chose

    et qui maintenant viennent à bout de ce que l'on demande!

    Je suis la première surprise! Un contrôle/bilan avant les récrés reste cependant nécessaire.

    En cas de comportement non convenable (bruit, non attitude de travail ...),

    l'enfant perd sa liberté d'atelier,

    et j'impose alors :

    soit le travail contrat d'office, soit un atelier d'office,

    soit la zone dédiée à "je réfléchis comment adapter mon comportement

    afin de respecter tout le monde et moi-même" ,

    autrement nommée le coin ... d'auto-réflexion!

    Et finalement, ces petits aiment le choix et la liberté !! Donc restent sages !!

    De nombreux élèves choisissent de faire tout le travail tout de suite,

    pour être sur les ateliers tout le reste de la journée ! Trop top mes élèves !!

     

    J'arrive à trouver le temps d'aider mes petits loups en difficulté,

    ce qui est l'objectif principal de tout ça !

    Je peux également leur proposer un travail différent du contrat, ou l'alléger, ou l'adapter ...

    C'est plus discret qu'en grand groupe et ils progressent à leur rythme.

    Je ne suis pas dérangée par les bons ou moyens qui ont à manger autant qu'ils veulent.

     

    Finalement, enfin de la vraie différenciation !

    Et ce n'est pas un mythe, c'est faisable, et tout le monde y gagne.

     

    Troisième interrogation ? Pas trop de bruit, de mouvement ?

    Là aussi, je suis surprise ! C'était ma crainte !

    Et bien non !

    Chacun fait une chose différente de son voisin, ou en collaboration

    et reste donc concentré !

    La classe est calme. Certes un peu bruit de fond à réguler, évidemment,

    mais un bruit d'enfants qui bossent ! ou qui lisetn (pas dans leur tête !!)

    Une main levée, c'est un appel à l'aide ou un besoin de contrôle.

    Il faut aussi dire que la stratégie adoptée au paragraphe ci-dessus

    (perte de liberté ...) est très vite assimilée !!

    J'avoue que mon seuil de tolérance

    de comportement déviant est en général assez proche du zéro,

    et celui du bruit n'est pas très élevé non plus !

    Le fait de privilégier "différentes hauteurs physiques" de travail y contribue aussi :

    mettre des élèves au sol, d'autres sur table basse, d'autres sur leur table classique, un groupe de deux dans le couloir à l'entrée de la classe ...

    Le son est réparti sur différentes hauteurs. Il est également plus difficile de parler fort en position semi-allongée !! Donc les enfants au sol font naturellement moins de bruit et chuchotent plus facilement ! 

     

    Quatrième interrogation ? Quel suivi des apprentissages?

    Un contrat imposé est donné en début de journée : c'est un objectif prioritaire,

    le stress de venir à bout du programme math et lecture est ainsi levé !

    (remarque : à terme, lever ce contrat pourrait être l'esprit

    d'une telle pédagogie car en théorie les ateliers nourrissent

    les objectifs et compétences,

    mais je pense avoir encore besoin de me rassurer par une trace écrite,

    c'est également une trace visuelle et mesurable pour les familles,

    ce qu'il ne faut pas négliger non plus !

    C'est enfin une préparation pour l'année suivante !

    (faudrait pas non plus que le choc soit trop violent !)

    L'objectif reste le programme, pour tous !

     

    Le suivi du contrat (travail obligatoire)

    Lorsqu'un élève fini un travail obligatoire, il lève la main pour que je passe,

    ou met sa feuille en attente de mon passage. Lorsque je l'ai contrôlée

    ou corrigée si nécessaire, il est autorisé à aller "pointer" sur un tableau de suivi ce qu'il a fait.

    Ateliers - organisation

    Ateliers - organisation

    Le bonhomme bleu, c'est pour le travail de math,

    le rose pour la lecture, la plume pour l'écriture.

    Et le reste en blanc ?

    Hi, hi !! C'est pour y faire figurer des ateliers tellement attractifs qu'on a le droit de les refaire que lorsque tout le monde est passé !! (genre l'atelier écoute d'histoire, l'atelier sankoré sur le TBI, un atelier écouter une histoire lue par une bénévole de l'association Lire et faire lire qui intervient sur notre école ...)

    ben oui, certains ateliers demandent régulation sur la semaine !!

    A l'inverse un atelier ...moins attractif, mais jugé extrêment intéressant par la maîtresse et donc à faire ... est consigné sur le tableau !

    ça permet de laisser une trace !

    Un autre point positif avec le contrôle des contrats, ce que la majorité de vos corrections s'effectuent in facto sur une partie du temps de classe, auprès de l'élève, qui peut se corriger dans l'instant ou dans la journée (correction du midi importantes). Le temps d'après-midi est donc aussi consacré à de la remédiation,

    ce temps pourtant très important est trop souvent bâclé ,

    à zappé s'il est remis au lendemain. 

    Des ateliers spécifiques peuvent également être conseillés, ou demandez à l'enfant quel atelier pourrait l'aider pour résoudre tel ou tel point insatisfaisant de son contrat ...


    Le suivi des ateliers :

    L'organisation retenue pour 2015-2016

    est sous forme de brevets + tableau précédent,

    construits en quelques domaines : math, des sons- des mots-histoires, habileté manuelle et questionner le monde ...

    (histoire de s'adapter doucement aux futurs nouveaux programmes !)

    Les brevets :

    ils doivent représenter les ateliers, donc l'image doit être fidèle à ce qui

    est proposé ou se retrouver sur l'atelier concerné.

    Ils se veulent construits pour l'élève, la validation de l'enseignant

    peut être progressive ou finale. Les essais/erreurs apparaissent.

    J'y fait apparaître mes objectifs, ils seront plus que probablement modifiés à l'apparition des nouveaux programmes

    pour avoir la dénomination savante du moment exacte!!

    Principe :

    Ateliers - organisation

     

    Par période, les livrets :

    Ateliers - organisationAteliers - organisationAteliers - organisation

     

     

     

     

     

       

    Période 1         Période 2            Période 3  

    NB :Pour la période 3, les ateliers qui ne sont pas de moi viennent de chez crevette.

    Une petite vidéo pour visualiser ?

     

     

    Des vidéos  d'ateliers ? dans la rubrique concernée : ici

    Quelle organisation de la semaine ?

    Les TAP chez nous sont concentrés le jeudi après-midi.

    J'ai donc 3 grandes journées et 2 demi-journées.

    Sur les 1/2 journées, il est difficile d'être en ateliers autonomes

    je profite donc de ces plages pour faire du travail non faisable en autonomie,

    des leçons particulières, ... et mes fameux carnets de recherche où là,

    il y a également différentiation, mais sur une consigne unique.

    Pour les journées d'ateliers, j'apprécie particulièrement le dernier créneau horaire d'ateliers, celui où on aide les retardataires et où les autres s'affairent positivement, libérés de leur contrat.

    L'emploi du temps ?

    Ateliers - organisation

    Ateliers - organisation

    PDF

     

    Quelle organisation physique de la classe ? 

     

    Ne me dites pas que j'ai une grande classe ! C'est faux !

    Elle est même certainement plus petite que la votre,

    d'ailleurs, je vais la mesurer et mettre les dimensions sous peu !

     

    1- Une organisation en îlots crée un espace CONSIDÉRABLE

    Si vous n'avez jamais testé et que vous avez du temps sur une fin de journée, testez ! le gain de place et la sensation d'espace sont impressionnants.

    Et pourtant vous avez le même nombre de table et la même superficie !

    Ateliers - organisation

    ça m'a laissé la possibilité de créer un petit espace regroupement que je ne pouvait pas escompter en mode frontal.

    Ateliers - organisation

    (galettes de chaises foirefouille)

    Cela crée également de petits espaces où on peut installer des petits coins ateliers

    (merci ikéa pour les petits tables !)  

     

    Et le tableau madame ?

    Il sert principalement sur les temps collectifs, donc en regroupement.

    Pas de problème de placement dans ces conditions.

    A partir de la période 3, les tables sont de biais, la copie reste possible,

    chacun peut voir le tableau de sa place.

    Sur les temps d'ateliers, soit je laisse visible une des planches de travail obligatoire avec les annotations ou explications données en regroupement,

    soit le tableau (interactif) devient lui-même un support d'atelier !

    (sankoré ou écrire des mots ...)

     

    2- Pas de bureau pour la maîtresse :

    là aussi, l'espace gagné est flagrant. J'utilise juste une petite table,

    comme mes élèves et un dessus d'étagère. En plus, j'y suis jamais !

    Je ne m'assoie qu'en regroupement !

     

    3- Pas de matériel en stockage dans la classe (armoire ...)

    il est mis en réserve ou dans une armoire dans le couloir.

    J'ai la chance d'avoir un mini local de rangement pas très loin de la classe.

     

    4- Des étagères plutôt basses qui permettent un rangement dedans et dessus

    Ateliers - organisation

    Pour certaines, j'ai tout simplement basculé des étagères hautes pour les mettre sur la tranche ! J'avoue que j'ai pas mal de mobilier perso dans cette classe:

    (tables ikéa, étagères blanches merlin) car côté mairie, les crédits sont plus que limités car nous sommes est très grande école (15 classes !)

     

    Peur de se lancer ?

     

    ben oui ! J'ai eu peur ! En plus, je suis "inspectable" sur cette année tournante !!

    Du coup, pas vraiment de droit à l'erreur !

    1- peur de ne pas tenir le programme ?

    résolu par le contrat de travail

    2- peur des réactions de parents genre vous faites de la mater en CP?

    résolu aussi par le contrat car les traces écrites parlent d'elles-mêmes

    Ils ont très vite adhérer , les retours, pour ceux qui en font sont bons.

    Je n'ai pas fait non plus "de promo" en parlant avec des gros mots de pédagogie aux parents, ..., j'ai juste expliqué en réunion de classe à la rentrée, que les notions se construisent surtout en manipulant et que c'était le rôle des ateliers. J'en ai expliqué un ou deux physiquement en prenant des cobayes parmi les parents, en décrivant les notions sous susjacentes (numération, lecture ...) et du coup ça fait mouche ! En fait, je les ai mis en position élève, leur ai présenté

    deux ateliers et ai demandé, que pensez-vous qu'on travaille avec ça ? !

    Une impression de jeux? c'est cela même ! Une impression !

    3- peur de ne pas tenir physiquement la marée ?

    Ben le physique n'est pas mon point fort !!

    Donc si j'y arrive, vous aussi !!

     

     4- On peut toujours revenir en arrière et traditionnel si besoin,

    il n'y aura que vous de frustré(e) et les enfants !!

    5- Je n'ai pas de matériel ?

    Là vous exagérez !! Suffit de repenser à tout ce que vous avez déjà en stock et de le présenter différemment, servi sur plateau je dirais !

    Sinon, le net regorge d'ateliers !

    regardez déjà sur mon bandeau de gauche !

    Sinon, allez faire un tour chez Récréatissel'école de Crevette ...

    Et prendre des idées de Fofy, la classe d'Eowin, Crapouilleries... 

    Pour un côté plus expert Montessori, chez en classe avec Montessori

    Pour ce type de pédagogie, il ne faut pas non plus oublier d'aller s'inspirer des blogs de mater !!

     

    Allez, bon courage,

    ça vaut le coup !

    Nurvero

     

    Enregistrer

  • Ateliers autonomes. Quand, comment fais-tu tes leçons ?

    Ateliers autonomes. Quand, comment fais tu tes leçons ?

     

     

    C'est une question récurrente qu'on me pose.

    Au risque une nouvelle fois de choquer ... je vous retourne la question :

    pensez-vous qu'en construisant

    UNE leçon

    sur UNE séance

    votre "leçon" ait du sens ?

    Que votre leçon soit assimilée ?

    Comprise de tous ?

    Qu'elle soit assez reformulée, suffisamment de fois pour les plus fragiles ?

    Votre monologue a été probant ?

    En tout cas, moi, je ne sais pas/plus faire "une leçon" unique,

    pour qu'elle profite à tous.

    Ateliers autonomes. Quand, comment fais tu tes leçons ?

     

    Ne faut-il pas repenser ce que vous appelez "leçon" ? ...

    Je crois que introduction de notion, corps de leçon, trace écrite dans la foulée

    est un schéma ...

    qui ne correspond pas à la majorité des élèves fragiles,

    ni n'est en phase avec les dernières découvertes

    sur le cerveau et les apprentissages.

     

    Au sens entendu classiquement par "leçon",je réponds alors :

    non, je ne fais pas de leçon.

     

    Alors on me demandera sûrement :

    Comment introduis-tu les nouvelles notions ?

    Comment expliques-tu ?

     

    Ateliers autonomes. Quand, comment fais tu tes leçons ?

    Alors je réponds  : en regroupement, en rituels.

    Comme en mater.

    On ne fait pas de leçon en mater, on introduit crescendo les notions,

    on les reprend tous les jours pendant 1 mois s'il le faut,

    reformulées, sur différents supports, sur ateliers ...

    Et bien là, c'est idem.

    Si je veux introduire la dizaine, ai-je vraiment besoin d'une leçon sur la dizaine ?

     

    Ce que nous savons de nos jours sur le cerveau :

    Il apprend et crée des connexions dans la répétition,

    d'où les rituels

    je préfère marteler tous les jours sous différentes formes

    (regroupement, jeux, ateliers, ...)

    j'ai 10 unités , c'est une dizaine

    j'ai 12 unités, c'est une douzaine

    j'ai 10, j'entoure, c'est une dizaine ...

    j'ai 2 dizaines, c'est 20 ...

    j'ai 20, c'est 2 dizaines ...

    la famille des 2 dizaines c'est 20 ...

    montrer, expliquer des ateliers en lien ...

    et repasser en aide durant des ateliers, étayer, poursuivre la répétition.

     

    Je préfère en phono un petit temps commun de recherche de sons sur une image,

    de tri d'images en fonction de son,

    de tri de sons en fonction de la localisation dans le mot,

    en rituels, au vidéo-projecteur,

    puis en ateliers.

    Viendront ensuite les feuilles exercices de sons différenciées en réinvestissement.

    Ils ont une semaine pour deux sons en début d'année,

    pour les sons plus complexes, une semaine le son.

    Si certains on besoin de plus de temps sur un son,

    les ateliers restent disponibles.

     

    En vocabulaire,

    il est prouvé qu'il est plus pertinent de travailler par thème

    et de le brasser plusieurs fois pour mémorisation.

    Ainsi, il vaut mieux à chaque thème chercher des contraires un jour,

    des synonymes le lendemain,

    des mots de catégorisation (champ lexical) le surlendemain ...

    Et faire de temps en temps un zoom spécifique

    que de faire une leçon sur le contraire, une sur synonyme ...etc ...

    qui n'est pas réinvestie ensuite, et du coup tombe aux oubliettes.

    Si on regarde la méthode Picot de plus près,

    c'est idem pour la grammaire, l'orthographe  ... pour l'esprit.

    Après ça bouleverse, c'est sûr,

    on entend souvent qu'on n'arrive pas à tout faire avec cette méthode,

    oui c'est vrai, mais n'y aurait-il trop de frontal

    dans la mise en œuvre de cette méthode ?

    ... les longueurs perdent les fragiles.

    Mais l'esprit est fort intéressant ...

    Il doit y avoir moyen de tout conjugué !

     

    Deuxième question traditionnellement posée à suivre d'ici quelques jours...

    Comment travailles-tu l'écriture ?

     

    Enregistrer

    Pin It

    6 commentaires
  • Une journée en ateliers autonomes au CP

     

    Voici un film retraçant la vie de notre classe,

    fait avec les moyens du bord

     et monté en tout artisanat ! Merci de votre indulgence !

     

     

    (Quelques aménagements, ajout de photos fixes, seront intégrés dans les prochains jours)

    Pour un aperçu écrit et les non-dits du petit film,

    retrouvez toute l'organisation de la classe : ici

     

     

    Suite à des commentaires sur le blog ou/et facebook, dont je remercie chaleureusement les auteurs,

    j'en profite pour glisser juste un petit bémol sur une comparaison avec  les méthodes de Céline Alvarez, ou des pédagogies Montessori ,car ce qui prime pour moi, c'est la mise en œuvre du cadre Éducation Nationale.

    Évidemment l'approche se veut proche de la prise en compte des besoins et capacités réels des élèves, vers une personnalisation des apprentissages, et les ateliers autonomes y contribuent sur une large plage horaire.

    Et c'est justement ces deux paramètres conjugués qui m'intéressent :

    Comment, tout en répondant aux exigences du socle et des programmes, on peut envisager différemment les apprentissages pour le bien être et des élèves, et de l'enseignant ?

    Comment, puisqu'on connait les recherches récentes en neurosciences et qu'il y a consensus sur les apports d'une approche socio-constructiviste des apprentissages, mettre ça effectivement en place dans une classe, même et surtout en élémentaire  ...

    Et a fortiori, comment apporter du temps effectif et des outils effectifs de différenciation dans sa classe, avec les moyens humains dont on dispose (ie  nous, tout seul dans nos classes !!) et les moyens municipaux alloués tant du point de vue espace de classe que budget fournitures (sans commentaire)...

    voilà les grandes lignes, certes un peu théoriques, mais il en faut en peu, qui sou-tendent mon travail depuis trois ans.


    19 commentaires
  • Le coin regroupement

    Bon, d'accord, j'ai filmé ! Merci d'être indulgents !

    Pas facile de surveiller, parler, filmer avec la main gauche,

    jouer avec le VPI de la main droite,

    le tout en même temps,

    pour sortir une vidéo !!!

    Donc qualité de tournage ... médiocre

     

    Le coin regroupement

    Quand fais-tu ton coin regroupement ?

    L'accueil est fait dans la classe, chacun à sa table :

    ça permet de visualiser absents ou retardataires.

    On en profite

    pour coller ou écrire les devoirs, se replonger dans la/les lectures des cahiers,

    notamment celle à faire pour le jour même !

    Une fois tous arrivés et en condition (table, cahiers rangés),

    ils s'installent au coin regroupement.

    Il y en a en gros un temps regroupement

    à chaque rentrée de récréation, plus fin de journée pour bilan et/ou histoire lue.

    Donc 3 à 4 par jour.

     

    "On y fait quoi" dans les regroupements ?

    Mes élèves vous expliquent ça :

    Donc :

    les lectures, les leçons, des rituels, l'explication du travail , la présentation d'ateliers ...

    et le soir, l'histoire offerte, le vendredi le "conseil" de classe ...

     

    Les rituels, des exemples ?

    Dans rituels, j'entends des activités faites régulièrement

    ou à structure redondante, courtes.

    Un petit jeu de mise en jambes, sur une notion spécifique

    (math, phono, ...)

     

    La présentation d'une notion ou d'un atelier

    Les regroupements sont aussi l'occasion de montrer le fonctionnement

    d'un nouvel atelier, ou une modification pour en faire évoluer un autre.

    Je prends comme un temps de leçon à part entière sur la notion

    recouverte par l'atelier.

     

    la présentation du travail

    Évidemment, avec mon fonctionnement, il faut présenter le travail 

    sur le premier regroupement.

    La dernière vidéo présentait à sa fin l'explication d'une feuille de lecture,

    celle-ci présente  un exercice/consigne du carnet de recherches

     

     

     

    La mise au travail

    C'est l'objet de la fin de la dernière vidéo.

    Les élèves partent par "colonne" chercher leur travail : les colonnes sont justes 3 groupes "géographiques" (tables) de la classe, faits pour les déplacements (mise au travail, sorties en récréation).

    Vous savez, pour ne pas avoir l'effet "troupeau de veaux braillant en sortant ou bougeant" !!

     

    L'entretien

     Tout élève a droit de s'inscrire pour un temps de parole de 3 minutes chrono,

    pour présenter ce qu'il veut, oralement, au groupe classe.

    Un élève par jour.

    L'ordre du jour (ce que doit présenter l'élève) doit être respecté.

    (regroupement d'après-midi, en général, ceux du matin sont déjà assez longs !)

     

    Bon, et bien après, ils travaillent !!!

     

    Le soir

    Dans la mesure du possible : une lecture offerte

    et le vendredi : un conseil de classe

     La météo de la semaine :

    soleil = ma semaine s'est bien passée

    nuage = bof, mais ça va

    pluie = bon, ben là, pas terrible donc pourquoi ? !

     

    Sinon

    Les vidéos des ateliers ?

    ICI

    Mon organisation ?

    ICI

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    5 commentaires
  • Des réponses à vos questions

    (vos réactions de la présentation de mon organisation

    que vous trouverez : ici !

    Attention, tartines en vue !!

    Et comme je fais ça plutôt tard le soir ...au-delà de 23h bien souvent,

    l'aurteaugrafffe peut faire rudement défaut, désolée ...)

    Des réponses à vos questions

    Vous cogitez ? !! Que comment "qu'elle" fait ? !!!!

    Est-elle folle, fêlée, extraterrestre ? Puis-je le faire aussi ?

    Et ça vaut le coup son truc ?

     

    Cet article vous propose de mettre en ligne vos questions (anonymes)

    laissées en commentaire sur mon mode de fonctionnement !

    Il sera donc complété en fonction de vos questions,

    j'espère réussir à les trier et classer en sous-thèmes !

    Si ça grossit trop, je ferai des sous-articles !

    Donc à vous ? !!!

     

     

    Des réponses à vos questions côté organisation

    La mise en place des ateliers au début de l'année / la première fois

     

     La première (question) : à quoi ressemble tes premières semaines de classes, comment fais-tu concrètement pour mettre en route tes ateliers ? Aurais-tu une sorte de cahier journal pour nous m'expliquer à moi pauvre maîtresse admirative de cette organisation ?

     

    J'ai pris le parti de commencer dès le début d'année en septembre, dès les premiers jours :

     

    ayant basculé en fin d'année dernière P5, je me suis dit qu'il était hors de question de baisser les bras pour la rentrée pour un prétexte de peur, car évidemment, on a plein de doutes, on se demande comment faire gérer la nouveauté de fonctionnement, la découverte de nombreux ateliers ...avec 25 élèves dont on ne connaît même pas les comportements, ni même les prénoms !

     

    Ayant engagé beaucoup de travail dans ce but, je n'ai pas voulu renoncer et en suis ravie. Ce dont je me souviens car tout n'est pas noté sur le cahier journal qui est plutôt synthétique !

    Cahier journal P1

     

    La partie travail sur fiche de la première et deuxième semaine(s) doit être abordable, rassurante, bref une forme de réinvestissement (numération 0-5 , les premiers sons (alphas, a, i), écriture du prénom ...art plastique déco de classe, couverture de cahiers ...

     

    Et les regroupements à fond sur l'explication des ateliers, en présentant 2,3 ateliers par regroupement (2 à 3 regroupements par jours : chaque rentrée de récré. Certains coulent de source ! Et puis, même s'ils ne les utilisent pas correctement, c'est l'occasion de voir ce qu'ils en font, leurs idées et de reprendre  en valorisant et améliorer ensuite...

     

    Le livret est expliqué qu'à l'issue des deux semaines, pour en simplifier l'usage et le repérage, et pour qu'ils reconnaissent les ateliers y figurant !

     Les livrets et ateliers en cliquant sur l'image

    Des réponses à vos questions côté organisation

     

    Je pense qu'il est important d'attaquer directement l'année sur ce fonctionnement, car élèves comme enseignant, on a à affronter les angoisses de la rentrée et chacun trouve ses marques sur les premiers jours. Il me parait plus difficile de commencer à la classique pour basculer ensuite sous une autre forme de travail. Je reste convaincue que ce fonctionnement est de plus bien plus naturel et accessible pour eux, car plus proche de ce qu'ils ont déjà vécu. Et lorsqu'on a dit ça, on a tout dit : c'est mieux pour eux, donc c'est ce qui doit être fait !

     

    Si tes ateliers sont à peu près prêts (pour les principaux), ça roulera. Prévois-en en phono, en math, graphisme/écriture/poinçonnage, un atelier écoute d'histoire, quelques jeux de lexique (rentrée/école  : loto, dominos ...) et le reste, même s'ils sont à disposition, tu as toute la période pour les présenter. Quand tu auras trouvé les élèves les plus performants (ce qui ne prend pas trop longtemps), tu peux aussi les mettre tuteurs ponctuels de certains ateliers que tu n'as pas eu le temps d'expliquer en regroupement ...

     

    Je n'ai pas de mauvais souvenirs de mon début d'année dernière ! J'ai été vite rassurée sur le contenu (lecture et math), en plus, je n'avais pas le droit de me louper car je savais que j'allais être inspectée.

     

    08/06/2016

    Ce que je voulais savoir c'est si le contenu d'un atelier était enrichi pendant une période. Ainsi je suppose que chaque semaine tu complètes l'atelier phono avec une nouvelle série correspondant au phonème venant d'être étudié.

    En effet, notamment pour la phono, c'est au fur et à mesure que j'introduis.

    Chaque séance de phono commence par un rituel/jeux, vidéoprojeté :

    image à sons, nomenclatures, tri , grâce à Sankoré entre autre ...

    Les ateliers sont ensuite laissés disponible physiquement dans la classe.

    La boîte de nomenclature grossit au fil de l'année !

    Quand on arrive aux sons doubles, j'enlève les sons certains sont simples (pas tous pour les élèves fragiles)

    Si un atelier évolue, ça passe par un temps de regroupement avant, de toute façon, ça correspond en quelque sorte à une leçon !

     

    08/06/2016

    Je voulais aussi savoir lorsque tu as démarré la deuxième semaine en début d'année avec combien d'ateliers l'as tu fait ? Au moins 25 je suppose (peut-être certains en doublons) ? Et est-ce que tu installes tous les ateliers de la période d'un coup en les autorisant au fur et à mesure ou bien tu les mets en place qu'après la présentation ?

    Il a plus de "places" d'atelier que d'élèves (certains ateliers peuvent nourrir plusieurs élèves comme poinçonnage, écoute, graphisme, loto à 2, ...), tous les ateliers du livret ne sont pas forcément mis en place de suite car certains ne sont pas librement introduits (dépend de l'objectif et de l'importance attachée à l'atelier), d'autres même pas encore construits !!!

    Mais en général,quand on commence à chercher des idées d'ateliers, entre le net, les jeux et outils déjà sur l'école ça va très vite et on se rend vite compte qu'on en a assez ! C'est parfois juste une autre façon de présenter ce qu'on a déjà !

    Et quand tu changes de période, comment se fait la transition ?

    J'introduis les nouveaux ateliers, régulièrement, dès la fin de la période précédente.L'intérêt est aussi de remotiver en fin de période, et ça fonctionne !

    Il est mieux je pense de diluer les ateliers dans leur apparition : la curiosité les pousse à tester, aimer ou pas , ..etc . Et puis, ce n'est jamais un renouveau total : des ateliers restent, d'autres évoluent (numération qui grossit, ...)crescendo sans que le fonctionnement ne change.

     

     

     

     

     

    Des réponses à vos questions côté organisation

    Concernant le contrat de travail

    (fiches/exercices à faire obligatoirement dans la journée)

     

    Si j'ai bien compris tes élèves ont des fiches d'exercices à faire en parallèle des ateliers et par forcément tous en même temps la même pour parfaire le tout. Alors comment fais-tu pour l'explication des consignes ?

    Les fiches exercices sont en math et lecture/phono

    Elles sont tout le temps construites sur le même modèle : les consignes sont vites assimilées.

    Il n'y a jamais deux planches compliquées, l'un est toujours du réinvestissement.

    Les consignes sont expliquées en regroupement :

    je vidéo-projète et explique les feuilles. Je cible 1 ou 2 exercices susceptibles de poser problème.

    Comme ils choisissent le travail à faire, ils vont spontanément sur quelque chose qu'ils savent faire, ou les exercices qu'ils savent faire. ça me laisse le temps d'aller aider en premier lieu les plus fragiles.

    Je n'ai pas été mise en difficulté sur l'année : si une consigne n'est vraiment pas comprise, je stope la classe et refait un point global.

    Je vais peut-être essayer de faire des vidéos de regroupement et de mise au travail, mais j'ai horreur d'apparaître à l'image ! Je supporte déjà péniblement ma voix !

     

    Tu expliques que tu imposes 3 feuilles d'activités à réaliser par jour. J'ai vu l'affichage Bilan. Mais est ce les mêmes activités pour chaque élève? (même consigne, même son,...) Comment expliques tu ces consignes? Comment accompagnes tu les élèves très en difficulté?

    En général, oui, ce sont les mêmes feuilles. à partir de janvier, en revanche,

    j'ai dû proposer des adaptations :

    deux niveaux de lecture et d'exercices de lecture

    et en phono, j'ai commencé à refaire des planches plus différenciées.

    Globalement, ça n'a pas posé de problèmes car,

    notamment pour les feuilles de phono,

    ils en comprenaient bien les composantes et pictogrammes,

    y compris le système de différenciation avec les étoiles

    (en 2,3 séances, on était tous d'accord !)

     

    Génial tes vidéos très explicites ! J'adore ton feu !

    Juste une petite question pour voir si j'ai bien compris : les élèves qui commencent par un atelier doivent forcément enchainer avec une feuille de travail et ainsi de suite ? Par contre à l'inverse ils peuvent d'abord faire toutes les fiches et ensuite terminer avec que des ateliers. C'est ça ?

     

    oui, sinon, j'ai peur qu'il ne remplisse pas le contrat.

    donc ils peuvent commencer par un atelier, faire un travail, puis re-atelier ...

    ou faire tout le travail ...

    mais pas tout atelier !!!!

     

    Et au niveau des fiches de français tu alternes, un jour code, un jour questions de lecture ?

    oui, en général lundi et mercredi : code

                             mardi et vendredi : lecture

                             jeudi : carnet de recherche (composition/encodage)

     

     

    Des réponses à vos questions côté organisation

     

    Concernant les ateliers eux-mêmes

    Autre question tes ateliers sont-ils auto-correctifs ou bien passes-tu ton temps à naviguer à gauche et à droite pour valider ?

    En début d'année, je n'osais pas les mettre auto-correctifs ! Et donc oui, je naviguais ... vraiment beaucoup ! J'ai fini par en mettre beaucoup d'auto-correctifs ! L'autre solution, c'est aussi de leur faire faire des ateliers à deux : le challenge de contrôler l'autre marche super bien !!! Ils ne peuvent pas gruger quand un paire les observe !! Et au mieux, ils sont aidés !

    Des réponses à vos questions côté organisation

     

    Concernant le suivi individuel des élèves

    J'ai vu également sur leur petit livret d'atelier qu'ils devaient passer plusieurs fois sur un atelier (les petits ronds). Est-ce toujours le même ou bien tu le modifies d'une semaine à l'autre ?

    Le livret vaut pour une période (entre deux vacances)

    J'ai fini par imposer une couleur par semaine.

    Il m'est même arrivé d'introduire un contrat semaine plus précis

    pour forcer certains ateliers pour préparer des éval par exemple :

    Des réponses à vos questions côté organisation

     

    Bonjour et merci pour tout ce partage.

    J'ai une classe de CP et je fonctionne avec une organisation quasi similaire à la tienne. La petite différence : les enfants n'ont pas de livrets par période mais des "feuilles de route" qui sont distribuées au fur et à mesure. Ces feuilles sont placées dans une pochette coin et classées dans un classeur au fur et à mesure de la validation. L'idée de ton livret me semble bien plus pratique. J'ai essayé un contrat de semaine avec des ateliers à prioriser en fonction des besoins des enfants mais cela ne fonctionne pas avec les enfants qui en ont le plus besoin. je me demandais comment l'améliorer. Est-ce que tu distribues le tien à chaque enfant ? où places-tu ces contrats? Dans le livret ? Les enfants le garde-t-il tout au long de la période d'atelier ? est-ce un contrat collectif affiché? Voilà je suis en pleine interrogation pour améliorer le suivi pour l'année prochaine. Merci pour tout ce travail qui m'a permis de prendre du recul sur ma propre pratique.

    La feuille hebdomadaire de contrat n'a été que très ponctuelle : les semaines avant des évaluations. Je trouve ça en effet bien plus contraignant et moins pratique que le livret ou/et un tableau collectif qui reste très visuel.

    Des réponses à vos questions côté organisation

    (septembre : plume c'est l'activité d'écriture, bleu, l'activité de math, rose celle de lecture,

    et on retrouve ces symboles sur la panières comportant les feuilles, le blanc ensuite, c'est pour marquer

    des ateliers spécifiques, notamment l'atelier écoute (casque) pour qu'il  soit fait de tous et non pas deux fois par les mêmes car attractif ... etc ..., en faisant un tableau à double entrée (ateliers au dessus), ils cochent au crayon effaçable.)

    Le livret de suivi des ateliers est gardé par les élèves, dans leur case ou dans un bac sur leur table, pour toute la période. Je ne suis pas à les "contrôler" chaque jour. L'enjeu n'est pas pour moi qu'ils fassent tous les ateliers du livret. D'ailleurs, ils ne les font pas tous.

    En revanche, j'attends que le contrat quotidien soit rempli (contrat expliqué à l'accueil/regroupement du matin, ainsi que les consignes) ! En début d'année, on pointait sur un tableau collectif, depuis P3, je ne ressens plus le besoin de le faire : tous jouent le jeu et aucun ne se défile sur le travail.

    Si je veux vraiment que certains ateliers ciblés soient faits, je les note sur le panneau collectif, ils font une croix quand ils l'ont fait , là, de coup, je laisse plus de temps (15 jours) le temps que tout le monde passe.

    Des réponses à vos questions côté organisation

    Ok ! et le reste de l'emploi du temps ?

    12/6/16

    hello, encore une question pour toi!  ^^... quand tu fais la lecture d'une histoire, genre Splat le chat, tu le fais en collectif avec le tbi ou en petits groupes???

     La lecture (ce que les enfants auront à lire à la maison pour entraînement) se fait en regroupement le matin

    et en général, les questions s'y rapportant ensuite

    Pour la lecture plaisir, c'est le soir.

    Il y a aussi un créneau sur les ateliers (donc en somme un atelier) le lundi et mardi après-midi, en petit groupes avec une bénévole de l'association Lire et faire lire.

    Du coup Comment organises tu la Littérature, les Sciences ou encore l'Anglais? (en classe entière, en groupe, selon leur niveau?)

    Sur l'emploi du temps, je reste traditionnelle sur la partie DDM, arts, Anglais : classe entière ...

    Si je m'écarte de l'emploi du temps, il m'arrive encore assez fréquemment de faire un après-midi "projets", bloqué pour finir et avancer sensiblement DDM ou art ... !!!

    NB : Les ateliers, qui ont certes parfois des thèmes DDM, notamment le coin géographie, ne vise pas à faire connaître continents, océans ...à des CP, ce qui n'est pas au programme ! Ce sont des thèmes de curiosité ! Et tu sais bien que ce sont pile poil ces thèmes (terre, dinosaure, homme préhistorique, animaux, ... qui les intéressent !). Le mot découverte est je crois super important !

    Fais tu les Alphas toute l'année?

    Non, pour les ateliers, juste pour commencer car ils les ont vus en GS.

    Je les intègre à mes planches dans les en-tête, et dans le cahier de sons

     

    Tes fiches viennent elles d'une méthode particulière? d'un manuel?

    pour la lecture : tout est fait perso

    pour la phono, les nouvelles fiches aussi

    seules les images ne sont pas de moi : je ne suis pas illustratrice et même si le dessin n'est pas cata chez moi, c'est le temps ...qui manque !

     

     

    Comment fais tu la découverte des sons? selon chaque enfant? en groupe quand même?

    Découverte des sons commune. Mais je surligne dans le cahier de sons ce qui doit être lu pour les enfants faibles.

    Tu retrouveras le cahier de sons au fil des lectures, dans la rubrique lire au CP,

     

    Ont ils des cahiers de leçons? (de sons par exemple? de maths?)

    cahier de lecture, cahier de sons, cahier de lexique/vocabulaire, mais pas en math

     

    Comment ranges tu tes fiches d'exercices imposés? (cahier, classeur, pochette?)

    je range les exercices dans un classeur, qui va à la maison pour signature tous les WE, et qui est vidé à chaque fin de période

     

     

    Ont ils des devoirs?

    pas de devoirs écrits,

    mais

    une lecture systématique

    plus au choix l'une des propositions :

    lecture de nombres, dictée de syllabes (orales ou avec étiquettes fournies) , apprentissage de mots, dictées de nombres, doubles, compléments à 10, lexique, poésie ...

     

    As tu été inspectée? Et quel retour as tu eu?

     

    oui, j'ai été inspectée le 15 mars et ne pouvait souhaiter mieux côté l'inspection et rapport.

    Il me conforte dans mon envie de devenir maître formatrice.

    L'alchimie entre ateliers et contenus de programme,préparations et réalisations, tenue de classe et semi-liberté, contrat et différenciation fonctionne. Mais le principal pour moi, c'est l'envie et le soulagement d'avoir trouvé une façon d'enseigner qui me permet d'avoir le sentiment d'apporter du temps aux enfants fragiles ou différents. Ok, je ne fais pas de miracles, mais, je me dis qu'en frontal, ou en traditionnel, la situation pour eux aurait été pire. Donc, je ne pense pas revenir en arrière côté pédagogie, et même approfondir !

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique