• Overbookée !

    OVERBOOKÉE !!

     

    Je suis honorée de vos visites de plus en plus nombreuses,

    de vos gentils commentaires,

    de vos envies de changements,

    et je comprends vos questions et le besoin que j'y réponde.

     

    Bon, et bien, là, je n'y arrive plus ! (à vous répondre !)

    Il a fallu que je déménage, recompose, recrée toute ma nouvelle classe,

    bascule mentalement de CP vers PS/MS,

    faire l'inventaire fournitures, jeux, ...ranger des réserves ...

    (c'est pas encore terminé !)

    Refaire mes programmations et revoir toute ma péda de maternelle ...

    Les livrets de suivi d'ateliers ...

    (là non plus ...ça patine ...)

     

    Et partir en vacances...

    Avec un mari enseignant, ... on part beaucoup ... !!

    Overbookée !

    Je suis donc dans la zone rouge pour mes propres préparations

    et je dois repartir une semaine au Maroc ...

    (non, je ne pleure pas, mais au retour sûrement !)

    et suis comme vous dans la phase de doutes et questionnements

    quant à ce que je vise ...

    (t'es barrée ma fille, tu te mets dans le rouge toute seule comme une grande...avec tes lubies )

    et commence déjà à sentir le phénomène rentrée ...

    ("vais-je y arriver à temps ?

    Ne vais-je pas arriver claquée avant même d'avoir commencé ... !"

    ou encore : t'es sûre que les élèves de PS vont pouvoir faire tes ateliers ? ...

    ils vont te refaire la classe oui !,

    ... et tu vas pigner dès le premier jour!

    quand il faudra tout re-ranger

    et que ton ATSEM ne pourra même pas t'aider vu qu'elle découvre ta folie et tes ateliers !))

     

    J'admets :  je me suis encore mis toute seule

    une masse phénoménale de boulot

    de cogitation, d'anticipation,  de création ...

    On ne se refait pas. J'arrive pas à faire à moitié ...

    Sauf qu'on vieillit tout de même un peu à chaque fois.

    Overbookée !

    Donc, l'urgence du moment reste ma propre préparation de classe.

    Merci de votre compréhension !

    Je tâcherai de répondre au mieux d'ici quelques semaines !

    Véronique/Nurvero

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

    6 commentaires
  • Reconnaître les capitales

    Reconnaître les capitales

     

     

    Un atelier pour apprendre à reconnaître son initiale (PS / MS)

    parmi des lettres graphiquement proches.

    Puis on élargit aux initiales de la classe,

    pour éventuellement parcourir toutes les lettres de l'alphabet.

    Je compte leur mettre un petit panier avec les gros jetons 

    des boîtes à compter Nathan pour repérer les bonnes lettres.

    Reconnaître les capitales

    Reconnaître les capitales

    Le PDF

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

    votre commentaire
  • Ateliers C1 : Le plus grand

    C1 - Le plus grand

    Retrouver et épingler le nombre le plus grand

    Sur 0-5

    Sur 0-10

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Ateliers de comparaison terme à terme

    C1- comparaison terme à terme

    Voici quelques ateliers, de thèmes variés,

    pour travailler la comparaison et le lexique lié : plus, moins, autant

    C1- comparaison terme à terme

     

    Objectif :

    construire le sens de la comparaison et la verbaliser

    On cherche à obtenir les phrases du type :

    il y a plus de lapins que de carottes

    il y a moins de carottes que de lapins

    il y a un lapin de plus (que de carottes)

    il y a une carotte de moins (que de lapins)

    et le cas échéant, il y a autant de carottes que de lapins

     

    Pour ce faire, en phase collective ou accompagnée,

    on peut en premier lieu donner

    un nombre d'étiquettes lapin, d'étiquettes carotte, 

    C1- comparaison terme à terme

    puis demander s'il y a assez de carottes ou pas pour les lapins

    pour poser la situation problème.

    On recherche des solutions pour y parvenir.

    On peut attendre la proposition de les disposer pour les faire se correspondre.

    C1- comparaison terme à terme

    On peut même matérialiser la correspondance avec des petits bouts de ficelle,

    pâte à modeler ... bref un lien physique

    C1- comparaison terme à terme

    ou donner en posant dessus, mais le lien physique prépare à l'écrit ...

    Ensuite on peut introduire la forme figée,

    tout en laissant à disposition les étiquettes

    C1- comparaison terme à terme

    puis arriver à faire tracer les traits entre carottes et lapins

    C1- comparaison terme à terme

     

    Restent les deux cases de droite ? !!!

    Pourquoi les a-t-elle mises ? !!!

    Bon et bien pour une version autonome auto-corrective

    c'est pour mettre une petite épingle pour montrer

    où il y a le plus/le moins d'éléments (à vous de choisir).

    Pour une validation complète/finale, l'enfant doit verbaliser,

    cette étape marquée peut l'aider dans sa verbalisation.

     

    Les ateliers s'étofferont au fil des thèmes et des années :

    C1- comparaison terme à terme

    Lapins et carottes

    C1- comparaison terme à terme

    dragons et chevaliers

    C1- comparaison terme à terme

    Singes et bananes

    C1- comparaison terme à terme

    Singes et papillons

     

     D'autres ateliers dans la

    Rubrique math C1

    C1- comparaison terme à terme

     

    Pin It

    3 commentaires
  • Ateliers autonomes. Quand, comment fais-tu tes leçons ?

    Ateliers autonomes. Quand, comment fais tu tes leçons ?

     

     

    C'est une question récurrente qu'on me pose.

    Au risque une nouvelle fois de choquer ... je vous retourne la question :

    pensez-vous qu'en construisant

    UNE leçon

    sur UNE séance

    votre "leçon" ait du sens ?

    Que votre leçon soit assimilée ?

    Comprise de tous ?

    Qu'elle soit assez reformulée, suffisamment de fois pour les plus fragiles ?

    Votre monologue a été probant ?

    En tout cas, moi, je ne sais pas/plus faire "une leçon" unique,

    pour qu'elle profite à tous.

    Ateliers autonomes. Quand, comment fais tu tes leçons ?

     

    Ne faut-il pas repenser ce que vous appelez "leçon" ? ...

    Je crois que introduction de notion, corps de leçon, trace écrite dans la foulée

    est un schéma ...

    qui ne correspond pas à la majorité des élèves fragiles,

    ni n'est en phase avec les dernières découvertes

    sur le cerveau et les apprentissages.

     

    Au sens entendu classiquement par "leçon",je réponds alors :

    non, je ne fais pas de leçon.

     

    Alors on me demandera sûrement :

    Comment introduis-tu les nouvelles notions ?

    Comment expliques-tu ?

     

    Ateliers autonomes. Quand, comment fais tu tes leçons ?

    Alors je réponds  : en regroupement, en rituels.

    Comme en mater.

    On ne fait pas de leçon en mater, on introduit crescendo les notions,

    on les reprend tous les jours pendant 1 mois s'il le faut,

    reformulées, sur différents supports, sur ateliers ...

    Et bien là, c'est idem.

    Si je veux introduire la dizaine, ai-je vraiment besoin d'une leçon sur la dizaine ?

     

    Ce que nous savons de nos jours sur le cerveau :

    Il apprend et crée des connexions dans la répétition,

    d'où les rituels

    je préfère marteler tous les jours sous différentes formes

    (regroupement, jeux, ateliers, ...)

    j'ai 10 unités , c'est une dizaine

    j'ai 12 unités, c'est une douzaine

    j'ai 10, j'entoure, c'est une dizaine ...

    j'ai 2 dizaines, c'est 20 ...

    j'ai 20, c'est 2 dizaines ...

    la famille des 2 dizaines c'est 20 ...

    montrer, expliquer des ateliers en lien ...

    et repasser en aide durant des ateliers, étayer, poursuivre la répétition.

     

    Je préfère en phono un petit temps commun de recherche de sons sur une image,

    de tri d'images en fonction de son,

    de tri de sons en fonction de la localisation dans le mot,

    en rituels, au vidéo-projecteur,

    puis en ateliers.

    Viendront ensuite les feuilles exercices de sons différenciées en réinvestissement.

    Ils ont une semaine pour deux sons en début d'année,

    pour les sons plus complexes, une semaine le son.

    Si certains on besoin de plus de temps sur un son,

    les ateliers restent disponibles.

     

    En vocabulaire,

    il est prouvé qu'il est plus pertinent de travailler par thème

    et de le brasser plusieurs fois pour mémorisation.

    Ainsi, il vaut mieux à chaque thème chercher des contraires un jour,

    des synonymes le lendemain,

    des mots de catégorisation (champ lexical) le surlendemain ...

    Et faire de temps en temps un zoom spécifique

    que de faire une leçon sur le contraire, une sur synonyme ...etc ...

    qui n'est pas réinvestie ensuite, et du coup tombe aux oubliettes.

    Si on regarde la méthode Picot de plus près,

    c'est idem pour la grammaire, l'orthographe  ... pour l'esprit.

    Après ça bouleverse, c'est sûr,

    on entend souvent qu'on n'arrive pas à tout faire avec cette méthode,

    oui c'est vrai, mais n'y aurait-il trop de frontal

    dans la mise en œuvre de cette méthode ?

    ... les longueurs perdent les fragiles.

    Mais l'esprit est fort intéressant ...

    Il doit y avoir moyen de tout conjugué !

     

    Deuxième question traditionnellement posée à suivre d'ici quelques jours...

    Comment travailles-tu l'écriture ?

     

    Enregistrer

    Pin It

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires